Pourquoi ce nom ? Le concept du continuum

La lecture du  Concept du continuum, à la recherche du bonheur perdu, de Jean Liedloff, fût pour moi une véritable expérience !

Le concept du continuum est destiné à toute personne qui veut savoir ce qui n'a pas fonctionné dans notre évolution et apprendre comment revenir à des principes plus adaptés à notre nature.

En vivant auprès du peuple Yekwana au plus profond de la jungle d'Amérique du Sud, Jean Liedloff, a tiré les enseignements de cette vie simple :
L'importance du lien "d'attachement" à la mère lors de la naissance, l'enfant est accueilli comme étant "naturellement bon et sociable", la phase dans les bras est d'une importance capitale pour son développement, par la suite il fait ses propres expériences dont il tire lui-même les conséquences, le rapport aux sentiments humains est totalement différent de ce qui se pratique actuellement dans notre culture....

Au travers d'anecdotes du quotidien, cette conception simple et positive de la nature humaine, m'a confirmée l'idée qu'actuellement, la place que l'on donne à l'enfant ne lui permet pas de s'épanouir ni d'épanouir l'ensemble des membres de la famille. L'ordre naturel est boulversé.

Extraits :


Quant à la place de chacun dans la famille :

"Traiter les bébés comme on l'a pratiqué pendant des centaines de milliers d'années engendre de petits êtres calmes, souples et faciles. Si les femmes actives reconnaissaient cette évidence, elles n'y verraient plus de problème et ne craindraient ni d'être ennuyées ni d'être écartées des autres adultes.
Les bébés seraient là où ils ont besoin d'être, c'est à dire avec leur mère ; et les mères seraient là où elles ont besoin d'être, c'est à dire avec leurs pairs, occupées non pas à pouponner, mais à vaquer à une activité digne d'un adulte intelligent. "

Quant au besoin de proximité parent/enfant, de l'importance d'être porté :

" Un bébé a besoin de participer à la vie active d'une personne, d'être en contact physique permanent avec elle et d'être éveillé aux expériences qu'il rencontrera plus tard.
Le bébé dans les bras a un rôle passif mais tous ses sens sont en éveil."

" Son occupation principale consiste à être témoin des comportements, des rencontres et de l'environnement de la personne qui s'occupe de lui, adulte ou non. Ces informations le préparent à prendre sa place parmi ses semblables en toute compréhension de son rôle par rapport à eux.
Contrecarrer ce puissant besoin en donnant à un bébé toute votre attention alors que toute la sienne est centrée sur vous, engendre en lui une profonde frustration et asservit son esprit."

Quant aux limites :

"Si les parents n'opèrent pas la disctinction entre les actes désirables et indésirables, l'enfant se comporte souvent de manière perturbante pour les forcer à jouer correctement leur rôle."

Le continuum késako ?

" Le continuum humain peut être défini comme un enchaînement d'expériences qui correspondent aux attentes et tendances de notre espèce, dans un environnement de même logique que celui où sont nées ces attentes et tendances."
" Le but de la philosophie du continuum est de faire de l'intellect un serviteur compétent plutôt qu'un maître incompétent ".

(Pas évident de limiter le concept à une citation, le meilleur moyen de comprendre est vraiment de lire le livre en son entier !)

                   J. Liedloff, The Continuum Concept, 1977.

Toute mère ou future mère doit le lire ; la beauté de la chose est qu'elle n'apprendra rien de nouveau ; elle se rappellera simplement ce qu'elle ressentait au plus profond d'elle même.

Parce que j'aimerai que nos enfants soient accompagnés avec autant de respect, de confiance et de bon sens que chez les Yekwanas .
Il me semble que cette voie nous mènera vers une société plus coopérative, responsable et pacifique.

Acquérir l'autonomie par soi-même lorsque l'on est gorgé de confiance en soi et en les siens ; ne pas être centré sur l'enfant, ne pas être à disposition de l'enfant mais être disponible pour l'enfant lorsqu'il en a besoin.
N'est-ce pas là la véritable autonomie ? Le véritable rôle du parent ?

J'ai l'audace de le croire et mon petit garçon me renforce dans cette idée au quotidien.

Bonne route et longue vie aux Petits Yekwanas d'occident!
                                                                                                                                             Anne-Sophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :